La réalité du phénomène OVNI - Emission spéciale

Damien Hammouchi présente une émission réalisée en 2009, entièrement consacrée aux phénomènes aérospatiaux non identifiés plus communément appelés OVNI (Objets Volant non Identifiés). Plusieurs spécialistes de la question apportent de nombreuses preuves qui attestent la réalité du phénomène OVNI.

Restez Informés !

Recevez les dernières nouveautés et informations du site web en rejoignant tous les chercheurs de la vérité ! Garantis sans Spam !

« A la télévision, on ne peut pas dire la vérité, il y a trop de gens qui regardent » (Coluche)

Heureusement, cette citation de Coluche n’est pas toujours vraie comme cette émission le démontre. Souvent tourné à la dérision, il fait le pari audacieux de traiter le sujet OVNI avec tout le sérieux et l’objectivité nécessaire à l’analyse du phénomène.

Des invités, spécialistes du sujet réagissent sur les reportages présentés au cours de l’émission et confrontent leur point de vue :

* Jean Pierre Petit, ancien directeur de recherche au CNRS, astrophysicien, auteur de  » Ovnis et armes secrètes américaines  »
* Gilles Pinon, contre amiral, spécialiste
* Christel Seval, ingénieur au ministère de la défense ; auteur de  » Extraterrestres, Contact et Impact  »
* Patrice des Mazery, journaliste, a enquêté sur le sujet dans le monde entier.

Certains invités ayant été confrontés de près à des OVNIS nous livrent leurs témoignages saisissants :

* Jack Krine, colonel de réserve, ancien pilote de chasse dans l’armée de l’air, ancien leader de la patrouille de France.
* Daniel Michau, pilote d’essai d’hélicoptères. Chef de brigade vol à vue, et vol aux instruments.

Afin de confirmer et d’affirmer cette émission, voici des passages très intéressants tirés d’un ouvrage de Sylvie SIMON, journaliste et écrivain. Son métier lui a permis d’obtenir d’importants renseignements concernant le phénomènes OVNI :

La plupart des « certitudes » qu’avancent les gens qui nient l’existence des ovnis ne sont basées que sur des croyances, un manque d’informations ou simplement un manque de pensée personnelle.

Il est souhaitable que le lecteur connaisse mieux la quantité et la qualité des gens qui, non seulement ne nient pas ce phénomène, mais en on été témoins.

Depuis 1947, plus de 3500 pilotes civils et militaires ont mis leurs carrières en péril en rapportant publiquement leurs observations d’ovnis.

A présent, la vie extraterrestre n’est plus cantonnée dans le domaine de la croyance, elle fait partie de la recherche scientifique, ce que nombre de gens ignorent encore. En 1999, l’association COMETA (Comité d’études approfondies), liée à l’institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale, présidée par Denis Letty, général de l’armée de l’air, et composée d’officiers supérieurs, d’ingénieurs et de scientifiques, a conclu à « l’existence physique quasi certaine d’objets volants inconnus, aux performances de vol et au silence remarquables, apparemment mus par des intelligences ».

Le 16 Janvier 1957 à Washington, lors d’une conférence de presse, Albert M. Chop, directeur adjoint des relations publiques de la NASA et rapporteur de l’US Air Force au sein du projet Blue Book, affirmait : « Je suis convaincus depuis longtemps que les soucoupes volantes sont réelles et d’origine extraterrestre. De plus, nous sommes observés par des êtres venant de l’espace. »

Arthur Colin résume parfaitement la situation aux Etats-Unis : « Si la NASA se garde bien de reconnaître ce qui s’est passé, tout ce que le centre spatial entreprend va dans le sens d’un contact avec d’autres civilisations, même si chaque témoignage relatant un tel contact est aussitôt classé « secret défense », ou démenti si une fuite se produit. D’ailleurs, si la NASA ne croyait en rien, les cosmonautes n’auraient déposé ni plaque métallique, ni capsule contenant les messages de soixante-quatorze chefs d’état dans toutes les langues de ces hommes. Et elle n’aurait pas récidivé lors de la mission Apollo XIV, lorsque Mitchell a déposé une autre capsule contenant un microfilm de la Bible. Les documents filmés sont aujourd’hui rangés dans les coffres de la CIA. Curieusement, à la fin de l’été 2006, la NASA a déclaré avoir perdu les premiers enregistrements de l’homme marchant sur la lune sans que personne n’y trouve rien d’anormal. Il s’agit tout de même de treize mille bandes! »

L’une des meilleures preuves que les dirigeants des Etats-Unis savent que les ovnis sont bien réels est que le « guide des pompiers pour contrôler les Sinistres », manuel qui se trouve dans tous les établissements de police et les casernes de pompiers des Etats-Unis, prévient que l’approche d’un ovni peut être dangereuse pour un humain :

« Ne restez pas sous un ovni en vol stationnaire à basse altitude. Ne touchez pas un ovni qui atterri. Dans l’un ou l’autre de ces cas, la seule attitude à avoir est de s’éloigner très rapidement et de laisser faire les militaires. Il existe un danger dû aux radiations, et il y a des cas répertoriés de gens qui ont été brûlés par les rayons émanant des ovnis. Attention, attention, attention. Ne prenez pas de risques avec les ovnis. » Une loi adoptée le 16 juillet 1969 (l’année ou le premier homme a posé le pied sur la Lune) et abrogée le 26 avril 1991, interdisait d’entrer en contact avec les extraterrestres pour des raisons de contaminations. Le contrevenant s’exposait à une amende de 5000 dollards.

Lord amiral Hill-Norton, chef d’état-major du ministère de le Défense de Grande-Bretagne, président du conseil militaire de l’OTAN, s’exprima à la BBC en février 1974 : « Quantité d’observations ont été rapportées par des personnes dont le sérieux me paraît indiscutable. On sait maintenant que nombre d’entre eux ont été des observateurs compétents, tels des officiers de police ou des pilotes civils ou militaires. Leurs observations ont bien souvent été confirmées par des dispositifs techniques comme le radar ou, de manière encore plus crédible, des interférences avec divers appareillages électroniques. »

John F. Kennedy a adressé le 12 Novembre 1963 un mémorandum au directeur de la CIA : « Objet : Examen de la classification de tous les dossiers ovni concernant la sécurité nationale ». Il demandait de réexaminer les cas les plus menaçants afin de les identifier et d’établir une distinction claire entre le connu et l’inconnu.

Avant son élection, Jimmy Carter déclarait : « Si je suis élu président, je ferai en sorte que toutes les informations détenues par ce pays sur les observations d’ovnis soient disponibles pour le public et les scientifiques. Je suis convaincu que les ovnis existent parce que j’en ai vu un. »

Un autre président mais de l’URSS, Mikhaïl Gorbachev, affirma le 16 février 1987 lors d’un discours officiel au Kremlin : « Le phénomène ovni existe vraiment et il doit être traité sérieusement. »

En France, en 1974, Robert Galley, alors ministre de la défense, annonça à la radio sur France Inter : « Je dois dire que si les auditeurs pouvaient voir par eux-mêmes la masse de rapports arrivant de la gendarmerie chargée de mener les enquêtes, que nous faisons tous suivre au Centre National des Etudes Spatiales, ils verraient alors que tout cela est assez troublant. »

En 1960, dans une lettre adressée au congrès et rapportée par le « New York Times », l’amiral Roscoe H. Hillenkoetter, premier directeur de la CIA signalait : « Il est grand temps que le Congrès fasse éclater la vérité grâce à des auditions publiques. En cachette, des officiers supérieurs de l’armée de l’air s’occupent sérieusement des ovnis. Mais, sous prétexte de secret officiel et de ridicule, de nombreux citoyens sont amenés à croire que les ovnis sont des absurdités. »

Monsignor Corrado Balducci, expert en théologie et en exorcisme du Vatican, récemment décédé, dit plusieurs interventions à la télévision italienne en 1998, pour déclarer que le contact avec les extraterrestres était un phénomène réel. »

L’astronaute Edgar D. Mitchell déclara en 1971 : « Nous savons tous que les ovnis sont réels. La question est : d’où viennent-ils? ». D’après lui, les preuves sont formelles et beaucoup d’entre elles sont classées « Top-secret » par le gouvernement américain. Il pense « qu’une parcelle seulement de ces informations circulant actuellement sont valables et qu’il existe une masse de données dix fois plus importantes. »

Enfin, voici d’autres informations d’ordre pratiques provenant du Dr. Jean-Pierre PETIT :

Si vous obtenez un cliché d’ovni en ayant placé une bonnette à réseaux devant l’objectif (accessoire abordé et expliqué dans la présente émission), contactez-nous sur le mail du groupe CIT UFO-Science (collecte d’informations sur le terrain).
Nous répondrons à toutes vos questions concernant leur utilisation.

Pour vous en procurer, plusieurs moyens :
http://www.ufo-science.com/fr/recherches/spectro.html

Les activités comme la spectroscopie, la collecte d’échantillons sur lieux d’atterrissage, les analyses de traces, les enquêtes sur le terrain et la traque par stations automatiques, sont regroupées sous cette étiquette et gérées par une structure « extérieure, parallèle » à UFO-Science : « OVNITECH » dont l’adresse web est :

http://ovnitech.free.fr

L’interface UFO-Science/OVNITECH est l’adresse email :
cit@ufo-science.com

Le 18 octobre aura lieu sur Paris une conférence internationale sur le phénomène OVNI appelée ‘ »a divulgation en 2009″. Cette conférence abordera la réalité du phénomène en compagnie de nombreux spécialistes et dévoilera aussi quelques dossiers secrets de la NASA. Cette conférence sera présidée par Stephen BASSETT.

Selon le site « www.ovnis-usa.com », Stephen Bassett développera ces thèmes parmi d’autres. Il est l’un des leaders du mouvement international pour la Divulgation, qui se développe rapidement et pourra changer le monde. « Stephen Bassett est un orateur de premier plan qui veut mettre fin à l’embargo sur la vérité de la présence extraterrestre, imposé par les gouvernements depuis 62 ans, et qui concerne toute l’espèce humaine. Il se présente comme un activiste politique, éditorialiste et chroniqueur. Il est le Directeur éxécutif du Paradigm Research Group et du Comité d’Action politique X-PPAC, créateur de l’Horloge du Paradigme, et producteur éxécutif de la X-Conference annuelle. Les medias ont largement rapporté ses activités. L’opération en cours est la Phase III du Million de Faxs pour Washington. »

Cette conférence sera bien entendu retransmise sur ce site dès sa transposition sur DVD réalisée par les équipes de tournages présentes lors de la conférence.

Par le biais du système de commentaires, libre à vous de réagir pleinement sur les vidéos présentes dans cette rubrique. Pour toute autre question, n’hésitez pas à nous contacter via l’adresse mail suivante : webmaster{arobase}prisedeconscience.org

2 Commentaires

  1. VINCE79

    Bjr,
    Je souhaite voir un jour, une émission avec scientifiques, spécialistes, militaires, archéologues et chef de l’état et des services secrets, pour débattre de la réalité et de la vérité sur ce nouveau Gouvernement mondiale cachés, les preuves apportées par le Gouverneur Jesse VENTURA, le projet SIRIUS, les photos et films de témoins, de la NASA, sur les gardes du corps OBAMA etc….

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Share This
logo_2016_connaitre

Restez informés !

Inscrivez-vous et recevez les dernières nouveautés et informations du site web ! Garantis sans Spam !

Vous faites désormais parti des abonnés !